3 juin 2017

Dancing in the dark dit Rihanna...


 Apres moultes aventures, de nombreuses pensées, quelques idées et une remise en question de mon fonctionnement j'avance doucement mais surement dans ma bulle, dans cette boucle qu'est ma vie. Tant pis si je finis par revenir au point d'arrivée, il y a des moments ou il faudrait peut etre que je cesse de penser.

En attendant, je suis dans une phase ou j'ai envie de faire certaines choses différement. Une histoire qui n'a pas fonctionné, un surplus de travail et de pensées, une distance avec la famille, des décisions pleines de questions... Je ferme les yeux, inspire à fond et lorsque je les ouvrents de nouveau c'est comme si le brouillard c'etait éloigné quelques instants.
Je me rend compte que même si je souffre encore par rapport à certaines blessures j'arrive tout de même à dire non à des choses qui pourraient les rouvrir alors que normalement je me serais précipité en esperant que la situation qui ressemble tellement à celle qui m'a blesser finirait peut être par atténuer la douleur alors que... Pas du tout.
Alors je dis non et c'est fou comme ca me fait du bien de pouvoir le faire.

Sans dire que je me sens réellement bien, je crois que c'est déja pas mal, savoir que je suis capable de faire quelques pas en avant, me rendre compte que je change peut être un peu.

Robe: H&M
Top: Primark
Jupon: Sammydress
Collant: Offbrand
Chaussettes: Offbrand
Chemisier: Action
Ceinture: Offbrand
Shoes: Offbrand

Robe: Sammydress
Top: Primark
Collant: Offbrand
Chaussettes: Offbrand
Shoes: Offbrand


Robe: Cupcake Cult
Top: Kiabi
Collant: Offbrand
Chaussettes: Offbrand
Chemisier: Kiabi
Shoes:Primark


Robe: Second hand
Top: Primark
Collant: Primark
Shoes: Offbrand


Top: Asos
Legging: Second Hand
Shoes: Offbrand


 
Robe: Sammydress
Top: Primark
Collant: Offbrand
Ceinture: Offbrand
Shoes: Offbrand


8 avr. 2017

A 3h du matin...

Est il bon de craqué? Est il bon de se laisser aller?
Mettre la musique à fond un soir, se glisser dans des paroles qui nous touchent sans pour autant nous correspondre, se mettre à pleuré et se rendre compte qu'on était finalement à fleur de peau malgré les sourires, malgré les "ça va" et tout ce qui va avec.

Faut il une goutte de trop pour se rendre compte que finalement non, ça ne va pas si bien? Ne peut on pas sentir à l'avance que les choses ne filent pas droit?
La question se pose, pourquoi une seule petite chose peut-elle réussir à nous faire retomber alors que jusque la on tenait le coup, on se battait peu importe ce qu'il se passait?

Je tortille une mèche de cheveux, regarde autour de moi et me rend compte que je chantonne entre deux phrases.
J'en ai oublié pourquoi j'avais besoin d'écrire, pourquoi à 3h du matin j'ai ressentie le besoin d'ouvrir mon pc et de venir poster ici.
Écrire un journal intime n'est pas trop ce qui me correspond. Quelques mots, quelques bout de phrases jetée à la va vite dans un cahier, cacher mais pas tout a fait. Le sortir de temps en temps quand il y a vraiment des choses qui ne regarde que soit, qu'on ne veut pas partager, qu'on imagine pas partager que ce soit parce qu'on trouve ça sans intérêt ou parce qu'on à peur de passer pour une enfant.

Les images, les visages, les moments, les gens se mélangent dans mes pensées. Ça défile encore et encore et chaque fois cela amène toujours plus de questions.
Voir les gens évoluer, avancer et avoir l'impression de rester la, bloqué par on ne sait quoi, bloqué parce que la vie ne veux pas tout simplement.
Entendre les autres dire chaque jour que c'est n'importe quoi, que bien sur on a avancer, qu'il faut voir le chemin qu'on a déjà parcouru et regarder autour de soi pour... Voir qu'ils ont tord. 

Je fais une boucle, encore et encore.
Je tourne en rond, c'est l'impression que j'ai. Recommencer à zéro même si ça n'en a pas l'air aux yeux des gens autour.
Se replonger dans son passé pas pour le regretter mais juste parce qu'on a peur d'avancer.
Avoir peur d'avancer tout en souffrant de ne pas réussir à le faire.
Ne pas réussir à le faire parce qu'on regarde trop en arrière.

Aujourd'hui il y a une personne en particulier que j'aimerais retrouvé, les moments passé, les souvenirs qu'ils me restent, les images encore présentent.
Plus il y a de choses qui se passent dans ma vie et plus j'ai envie d'entreprendre la recherche.
Il m'a apprit qu'il ne fallait jamais rien regretté et pourtant je le regrette.
Peut être que j'idéalise trop.
Peut être que je serais déçu.
Peut être... Peut être que je me tracasse trop pour rien et que ça ne sert à rien.
Peut être que je ne me lancerais jamais et que je continuerais à regarder derrière moi en me plaignant de ne pas réussir à avancer.



30 mars 2017

Tenues du jour


Depuis quelques jours je recommence à prendre en photo mes tenues de la journée tout simplement parce que de une j'ai tendance à les poster sur instagram et de deux parce qu'il faut redonné un peu de boost au forum en postant de nouveau.

Oh et puis... En ce moment j'ai envie de me remettre totalement dans mon univers, sans penser à me limiter dans ce que je souhaite/peux porter ou pas à cause du regard des autres.
Avec le boulot, je m'étais mise à faire attention à tout parce que je risque souvent de croisé des parents ou d'autres personnes du milieu dans ma vie de tout les jours mais... Ça voulait dire me retenir d'être ce que je suis dans ma vie privée pour ne pas que ça est un impact sur ma vie pro... NIET !

Il me faut apprendre à séparer mon travail de ma vie perso' et malgré le fait que je croise des enfants avec qui j'ai pu travaillé dans la rue ou des personnes avec qui je risque de le faire dans ma formation je n'ai absolument plus envie de me cacher.
Et puis... J'ai la chance d'être dans une école ou mon univers n'a aucun impact sur ce que les gens pensent de moi (à part certaines personnes mais il y a des cons partout et ils sont rare la bas) c'est même le contraire.
Je crois que je n'ai jamais été autant complimenté ou félicité d'être juste... Moi ! ^^

Ça fait vraiment du bien car au final, quand on y pense, les personnes que je croise la bas sont mes futurs collègues et ça soulage de savoir qu'ils n'auront aucun a priori étant donné qu'ils me connaissent =).

Tenue de jeudi 23 mars...
Top: Primark
Robe: H&M
Ceinture: Offbrand
Collant: Offbrand
Shoes: Offbrand


Tenue de vendredi 24 mars...
Top: Offbrand
Robe: Bodyline
Jupon: Ebay
Chemisier: Kiabi
Collant: Offbrand
Shoes: Offbrand


Tenue de mardi 28 mars...
Top: Primark
Robe: Yesstyle
Ceinture: Offbrand
Collant: Pamela Mann
Chemisier: Action
Shoes: Offbrand


28 mars 2017

Pas de pitié !


Et hop !
Pas de pitié, on efface tout et on recommence... Encore une fois.

En fait, chaque fois que j'entame une nouvelle page de ma vie ou que des changements important surviennent j'ai tendance à tout redémarrer ici. J'aime assez me dire que quitte à ne pas pouvoir le faire en vrai je peux le faire sur ce blog. C'est comme... Pouvoir déchirer les pages d'un journal intime et les faire brûler parce qu'on est complètement différent de tout ce que l'on a pu y écrire avant.

Une formation, un appartement, (beaucoup) de kilos en moins (pas encore assez à mon goût) et quelques personnes en plus dans ma vie (histoire de remplacé ceux qui ont décidé d'en sortir) ont apporté pas mal de nouveautés à ce que je suis aujourd'hui.

Mon univers, sans être totalement changé à évolué.
Ma personnalité aussi quoique j'en dise.
Mon caractère peut être un peu.
Ma sensibilité est toujours bien présente, parfois trop je dois le dire.
Mes peurs, mes envies, mes coups de cœur et mes coups de gueules sont différents et peut-être qu'au final, cela fait de moi une personne différente.

Depuis quelques jours je me pose pas mal de questions sur ce que je suis, ce que je devrais être aux yeux des autres, ce que je veux être au fond et lorsque je discute avec certaines personnes sur les avancées que je peux avoir ou pas dans ma vie, lorsque je vois comment certaines des personnes de mon passé ont fait comme bond en avant, j'ai peur d'être coincé la, au bout d'un chemin qui donne sur plusieurs routes et je ne sais absolument pas vers laquelle me dirigé.
Par peur, à cause de mon obstination ou parce que je ne pense pas être comme il faut je ne le sais pas.

Je crois qu'au fond, malgré un attachement certain pour quelques personnes, malgré l'avis que ceux qui m'entourent peuvent avoir, malgré les chaînes qu'on essaye de me mettre chaque jour, j'ai seulement envie de vivre comme j'en ai envie.
Pouvoir décidé de ce que je souhaite faire sans avoir à me soucier de la couleur de mes cheveux ou de si je porte des pantalons. Sans devoir décidé de ce qu'il est acceptable de dire/faire ou pas.

Être soi même est un cap important. Réussir à faire ce premier pas est plus difficile qu'on ne le pense même si l'on croit avoir réussie.
Mais finalement, qu'est ce que cela représente d'être soi même? Est ce une manière de parler ou de se comporter? Ou bien est-ce une simple façon de voir les choses et d'accepter de les voir ainsi?

(Au fait, j'ai Insta': nodokasensei)